jeudi 12 février 2009

CR AG unitaire 11 fevrier

Compte rendu de l’Assemblée générale unitaire réunie le mercredi 11 février au Pôle cathédrale


La tribune est tenue par Jihad Wachill (étudiant en droit) et Lyazid Kichou (maître de conférences à la Faculté d’économie et de gestion)


Rappel concernant la Coordination nationale

La Coordination nationale a tenu trois réunions, les 20 janvier, 2 et 11 février.

Un appel à candidatures est lancé pour l’élection de deux délégués étudiants, auxquels s’ajouteraient deux à quatre suppléants. Ils participeraient aux réunions de la Coordination avec les enseignants chercheurs.


Point sur les réformes en cours

- Vie étudiante et précarisation croissante des étudiants (J. Wachill)

- Mastérisation (M.D. Porcheron, maître de conférences à la Faculté des Arts)

- Statuts (B. Schapira, maître de conférences en mathématiques)

- Contrat doctoral (N. Maaroufi, doctorant en mathématiques)

- Démantèlement des organismes de recherche (Patrick Lehingue, professeur de science politique).


Point sur la mobilisation dans chaque Faculté

- Sciences: création d'un comité de mobilisation étudiant, permanences dans le hall, AG Sciences mardi 17 février à midi, suspension des cours dans tout le pôle (6 départements) le mardi 10 février, blocage des jurys en maths, quelques enseignants-chercheurs en grève des cours. Importante présence des matheux à la manif du 10.

- Droit/Science politique: Faculté partiellement en grève. Les notes sont bloquées.

- Economie-gestion: L’AG du vendredi 6 février a décidé la suspension des cours jusqu'à des négociations avec le gouvernement

- Arts : la Faculté des Arts est arrêtée depuis le 2 février et l’AG du jeudi 12 février devrait voter la reconduite de la grève. Des ateliers sont organisés afin de préparer les banderoles et les affiches ainsi que la cérémonie de la non remontée des maquettes vendredi 13 février.

- La Faculté de psychologie est en grève depuis quatre semaines.

- La Faculté des langues compte 1/3 de grévistes depuis le 2 février, avec une très forte présence, au-delà des enseignants-chercheurs grévistes à la manifestation Parisienne du 10 février ;

- Faculté d’Histoire : Les notes sont bloquées et un certain nombre d’enseignants-chercheurs sont en grève.


BIATOSS: Jean-Charles Delépine indique que seuls deux Biatoss étaient grévistes le 10 février et présents à la manifestation du même jour. La mobilisation est difficile mais ils continuent l'information.


Débat et motions (voir motions jointes)

- Motion 1: Appel à la non remontée des maquettes

- Motion 2: Appel à la grève

- Motion 3 : Revendications

- Motion 4 : Appel au Président de l’Université Picardie Jules Verne de rejoindre l’appel des Présidents d’Université réunis en Sorbonne le 9 février


Université populaire

Bertrand Geay présente le programme de l’Université populaire et rappelle que toutes les propositions sont bienvenues.

- La lutte contre l'échec scolaire, au Brésil et en France. L'action éducative face aux politiques néo-libérales (Paula Vicentini, professeur à l'USP, Etat de Sao Paulo et Claude Carpentier, professeur en Sciences de l'Education à l'Université de Picardie)

Lundi 9 Fév. – 14h00 – salle E110 - Campus universitaire (Chemin du Thil)

- Politiques éducatives, culturelles et de santé: culture du résultat, obsession du chiffre (Bruno Ambroise, Philosophe, chercheur au CNRS ; Sabine Rozier, maître de conférences en Science Politique à l'Université de Picardie ; Frédéric Pierru, Sociologue, chercheur au CNRS et des syndicalistes du secteur de l'éducation et de la santé)

Mercredi 11 Fév. – de 16h à 19h – Petit Théâtre – Maison de la Culture d'Amiens

- Atelier : La conception d'Affiches – Réflexions philosophiques et esthétiques et mise en pratique (avec Boris Eizykman et ses étudiants de la faculté des Arts de l'Université de Picardie, mercredi 11 Fév. – à partir de 14h30 – Faculté des Arts (30, rue des Teinturiers)

- Débat : La reforme de l’ordonnance de 45 : la primauté du répressif sur l’éducatif ? (Hervé Picou, éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, syndicaliste et formateur SNPES-FSU)

Jeudi 12 Fév. – 15h – Amphi 600 – Campus universitaire (Chemin du Thil)

- La situation actuelle dans le monde de l'éducation spécialisée (rationalisation économique et gestion sociale)

Intervenants de l'IRFFE (Institut Régional de Formation aux Fonctions Educatives) Vendredi 13 Fév. – à partir de 9h– Amphi 600 – Campus Universitaire (Chemin du Thil)

- Les Puys de la Confrérie N.-D. du Puy d'Amiens, à la cathédrale d’Amiens(Marie-Domitille Porcheron, MCF à la Faculté des Arts)
- Son et maths (Serge Bouc)
- Les fractales (Barbara Schapira)
- Projection-débat à partir d'un film à caractère sociologique sur le mouvement étudiant de 2006 (Bertrand Geay)

- Projection-débat du documentaire de Marie-Monique « le Monde selon Monsanto » (Olivier Vanwuytswinkel, Florence Jamay)



Agenda


Il faut être très nombreux vendredi 13 février à 15h30 au Rectorat pour la cérémonie de non remontée des maquettes.


Une réunion de la coordination locale (1EC + 1etudiant par pole/UFR si possible) aura lieu le vendredi 13 février à 14h en salle 216 au pôle cathédrale.

Motions adoptées par l’Assemblée générale unitaire de l’Université Picardie Jules Verne réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale



Motion 1


L’Assemblée générale unitaire de l’Université Picardie Jules Verne, réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale, enregistre l’annonce de la réunion du Congrès élargi de l’Université qui, le jeudi 12 mars, regroupera les membres des trois conseils universitaires (conseil d’administration, conseil scientifique, conseil des études et de la vie universitaire) ainsi que ceux du Comité technique paritaire. Elle refuse toutefois que cette réunion du Congrès concerne uniquement la réforme du statut des enseignants-chercheurs et exclut celles de la mastérisation des formations aux métiers de l’enseignement, la suppression des postes de Biatoss et le contrat doctoral, alors que ces réformes sont très clairement liées. La date du 12 mars serait d’ailleurs bien trop tardive alors que les maquettes doivent être transmises au ministère le vendredi 13 février.

L’Assemblée générale unitaire demande donc au Conseil scientifique et au Conseil de la vie étudiante et universitaire, qui se réunissent le jeudi 12 février, de se prononcer fermement contre la remontée des maquettes de mastérisation le vendredi 13 février.

Elle exige du Président de l’Université de suivre l’exemple des nombreuses Universités qui ont choisi de ne pas faire remonter les maquettes de mastérisation.



Motion 2


L’Assemblée générale unitaire de l’Université Picardie Jules Verne, réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale, appelle à la poursuite et à l’intensification de la grève des personnels et des étudiants de l’Université Picardie Jules Verne, y compris les IUT et les IUFM.


Les étudiants et les personnels de l’Université sont invités à participer aux manifestations de l’Université populaire.



Motion 3


L’Assemblée générale unitaire, réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale, manifeste sa pleine adhésion à la plate-forme de revendications exprimée lors de la coordination nationale du 2 février 2009.


Depuis près de deux ans, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a décidé et fait voter à la hussarde une série de « réformes » sans aucune négociation :

  • la loi LRU :

  • la transformation radicale des organismes de recherche en agences de moyens ;

  • le pilotage, par le pouvoir politique, de la Recherche et de l’Université ;

  • la remise en cause des statuts nationaux ;

  • le démantèlement des concours nationaux de recrutement des enseignants des premier et second degrés, et le projet de « mastérisation » de la formation des enseignants ;

  • le projet de contrat doctoral.


Parallèlement, le Ministère a supprimé 1090 postes et développé la précarité des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des personnels administratifs, techniques et de bibliothèque. Pour mettre fin à cet autoritarisme, la Coordination nationale des Universités réunie le 2 février 2009 a exigé :

  • le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs et la restauration des cadres nationaux des diplômes et des statuts ;

  • le retrait de la « réforme » de la formation et du recrutement des enseignants des premier et second degrés ;

  • l’arrêt du démantèlement des organismes de recherche et de la fonction publique en général ;

  • le retrait du contrat doctoral ;

  • la restitution des postes supprimés et la résorption de la précarité chez les enseignants, les chercheurs, les BIATOSS et ITA par un plan pluriannuel de création de postes ;

  • la titularisation des personnels contractuels.


L’Assemblée générale unitaire de l’Université Picardie Jules Verne, réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale, constate que toutes ces contre-réformes résultent de la loi LRU. En conséquence, elle en demande l’abrogation. Elle demande en outre que la communauté universitaire et le monde de la recherche soient consultés sur une nouvelle loi garantissant démocratie, collégialité, indépendance et liberté, car l’Université n’est pas une entreprise et le Savoir n’est pas une marchandise.



Motion 4


L’Assemblée générale unitaire de l’Université Picardie Jules Verne, réunie le mercredi 11 février 2009 au pôle cathédrale, demande au Président de l’Université de rejoindre l’appel lancé par les onze Présidents d’Université réunis le 9 février 2009 en Sorbonne aux deux ministres de retirer tous les projets de réformes controversés.

1 commentaire:

IUFM Paris a dit…

Bonjour,
Le comité de grève de l'IUFM de Paris tente de faire un état des lieux national de la mobilisation des IUFM. Pour ça nous avons besoin de contact sur chaque site. Avez vous des infos ou contacts sur l'IUFM de l'académie d'Amiens?
mobilisation.iufm.paris@gmail.com

Merci